Bilan de la Journée de lutte contre le sida

1er décembre 2017
vendredi 2 février 2018
par  Véronique SAFAR

Pour la quatrième année consécutive, ce sont les futurs élèves infirmiers qui se sont mobilisés pour le Sidaction. L’objectif de cette journée : rappeler la réalité épidémique du sida, sensibiliser les élèves du lycée sur les risques de contamination et sur les moyens de prévention. En effet, l’information des élèves est primordiale pour maintenir une prise de conscience et une responsabilisation tant individuelle que collective.
JPEG - 150.9 ko
De plus « les étudiants de cette préparation par alternance de 23 semaines ont été acteurs de ce projet de prévention et d’éducation à la santé. Il s’agit là d’une mise en situation professionnelle puisque les actions de sensibilisation font partie de l’exercice infirmier. Ils ont plus rarement l’occasion de découvrir cette facette du métier durant leurs six semaines de stage, axé davantage sur l’observation des soins.

Les Actions de la Journée SIDA 2017 à télécharger ici

Réponses des élèves au questionnaire de connaissance sur le SIDA

(Questions et taux de réponse)

VIH /SIDA : connaissance du problème

  • Idée juste de l’ampleur de l’épidémie par le VIH 50%
  • Signification correcte du sigle SIDA 82%
  • Signification du terme « séropositif » 46%

Voies de Transmission du virus

Connaissances justes

  • Le sang et les liquides sexuels (sperme ou sécrétions vaginales) transmettent le virus 75%
  • Le lait maternel peut transmettre le virus 25%

Fausses idées reçues

  • Une piqûre de moustique peut transmettre le virus 6%
  • Autres réponses : salive, baiser ou urine 3%

Modes de contamination

Connaissances justes

  • Connaissance des 3 principaux modes de contamination : On peut être contaminé lors de rapports homosexuels, de rapports hétérosexuels et prise de drogues injectables 34%

Fausses idées reçues

  • On ne peut pas être contaminé lors d’une prise de drogue par injection 66%
  • On ne court aucun risque en faisant un piercing ou un tatouage 44%

Moyens de prévention contre l’infection par le virus VIH- Outils de dépistage

Connaissances justes

  • Le préservatif est un moyen de se protéger 94 %
  • Il existe un traitement préventif de pré-exposition au virus permettant d’éviter la maladie 30%
  • Il existe un traitement d’urgence post-exposition permettant d’éviter le SIDA 43%

Fausses idées reçues

  • La pilule est un moyen de se protéger 6%
  • L’auto test sanguin de dépistage n’existe pas 6%

Lieux de dépistage du virus et des IST

  • Connaissance de l’ensemble des lieux de dépistage 25%
  • Connaissance imparfaite des lieux de dépistage 75%
  • Connaissance des lieux de vente ou de distribution des autotests sanguins de dépistage 11%

Sondage effectué sur un échantillon de 200 élèves (toutes séries et niveaux confondus) du lycée Valin

Dans le futur, l’enjeu de cette journée de sensibilisation sera de mieux faire connaître les lieux et les outils possibles de dépistage du virus VIH, les traitements préventifs pré et post exposition. Il sera nécessaire d’insister sur le fait que le SIDA ou l’infection ne concerne pas que certains groupes de personnes mais qu’il nous concerne tous.

Taux de Participation

  • 513 rubans distribués et confectionnés.
  • 467 questionnaires ont été complétés sur les 500 prévus dont environ 200 sur les stands de prévention.
  • 200 élèves environ ont participé aux activités proposées sur les stands de sensibilisation (quizz, photo-langage).
  • 8 classes ont assisté à la conférence débat : 2 classes de seconde, 3 classes de 1ère (ES, S et STL), 3 classes de terminale (ST2S et S).
  • 160 personnes ont participé au tirage au sort de la meilleure affiche.

JPEG - 295.4 ko

Merci aux élèves de la FCIL pour leur implication active