Le sexage des oiseaux grâce à la biologie moléculaire

lundi 27 mai 2019
par  Sabine DARI-BAKO, Wilfrid GROSSIN

Le projet « génome à l’école » mené au Lycée Valin par Wilfrid Grossin et Sabine Dari-Bako s’inscrit dans un projet à l’échelle nationale. C’est en répondant à un appel à candidature que le dossier a été retenu par le comité scientifique de « Sciences à l’école ».
Rappel : le Lycée Valin de La Rochelle a été sélectionné en février 2015 pour rejoindre le réseau "génome à l’école"(partenariat Ministères de l’éducation nationale et de l’enseignement supérieur et de la recherche)
>http://www.sciencesalecole.org/plan-genome-a-lecole-presentation/].

> Nous en profitons pour remercier chaleureusement Fabienne Suire-Hanafi, technicienne de Laboratoire en Biotechnologies, pour ses qualités à la fois professionnelles et humaines, et son investissement constant dans les projets.

Les étudiants de BTS Bioanalyses et Contrôles continuent à participer chaque année à un programme de recherche commun sur le projet "Populus nigra".
Voir article ici.

Et pour diversifier les approches, d’autres projets de recherche ont été mis en place, avec en particulier le récent projet "sexage des oiseaux", en relation étroite avec le LIENSs - CNRS - Université de La Rochelle.

" Le sexage des oiseaux grâce à la biologie moléculaire "

Chez de nombreuses espèces d’oiseaux, il n’existe pas de critères morphologiques distinctifs permettant d’identifier leur sexe.
Le sexage des oiseaux par analyse ADN est une méthode rapide, fiable et non invasive donc non traumatisante pour l’animal.
En effet, l’ADN peut être extrait à partir des plumes de l’oiseau.

Chez les oiseaux, les chromosomes sexuels sont désignés par les lettres Z et W. Contrairement à ce qui est observé chez l’Homme, chez les oiseaux, ce sont les femelles qui sont hétérozygotes pour les chromosomes sexuels : ainsi, les femelles possèdent un chromosome Z et un chromosome W alors que les mâles possèdent deux chromosomes Z.

Les travaux de Griffiths et al (1998) décrivent un test de sexage par ADN basé sur l’analyse de deux gènes très conservés localisés sur les chromosomes sexuels de la plupart des oiseaux : le gène CHD-W, spécifique de la femelle, et le gène CHD-Z présent chez les deux sexes.

Après migration électrophorétique des amplifiats PCR, on constate donc la présence de deux bandes chez les oiseaux femelles et d’une seule bande chez les oiseaux mâles.
> Voir schéma ci-dessous et tests réalisés par Sabine Dari-bako sur des perruches de bourke
PNG - 374.1 ko

"Analyses de Biologie Moléculaire au laboratoire"

Les élèves ont mené en autonomie au laboratoire les extractions d’ADN, l’amplification par PCR, et les gels d’électrophorèse
grâce au matériel dont le lycée a été doté : kits d’extraction d’ADN, amorces de PCR, Taq polymerase, thermocycleur, ...
https://twitter.com/i/moments/1081583921127669761


Val Infos

ENT Valin "LYCÉE CONNECTÉ"


Paiement en ligne Service restauration


Portail du CDI


Education Nationale